Le lendemain matin, ça y est, l'adrénaline commence à monter, on va enfin pouvoir monter sur nos destriers et tailler la zone, chouette ! Maissssss c'est sans compter l'attente interminable chez le loueur de motos Eaglerider, 10 motos à vérifier avant de partir...

jour 3

... certaines qu'il a fallu changer car les pneus étaient usés (what the fuck ?!? Ils ne les vérifient même pas avant de les re-louer ?!?), sans parler aussi d'un membre du groupe qui devait faire le voyage avec un trike et qui a fini dans le van transportant les bagages (jusqu'à Las Vegas où il a finalement loué une voiture), n'en ayant en fait jamais piloté un et n'ayant jusque-là que l'expérience d'un scooter ! Evidemment, un trike, on n'a pas besoin de permis moto pour circuler avec mais n'empêche que ça se conduit comme une moto... Bref, quelques heures plus tard (quand même !), nous voilà enfin prêts à décoller !

En ce qui me concerne, avec Marc, nous avons eu droit à une belle Electra glide couleur caca (!), c'était un modèle fait en série limitée pour les 110 ans d'Harley-Davidson, heureusement qu'ils ont limité la série, suis pas sûre qu'ils auraient réussi à les vendre sinon !!! Pas grave, ce n'est pas la nôtre hein !!! On avait plutôt tendance à loucher sur l'Indian vintage de Tonio, LA moto de nos rêves...

DSC08956w

Là, en version rouge...

jour 3b

Cliquer sur l'image ci-dessus pour entendre la musique

Iggy Pop - The Passenger

SDC15564

Et hop c'est parti ! Objectif : quitter tout d'abord Los Angeles ce qui n'est pas une mince affaire ! Le plus difficile aux Etats-Unis : entrer dans une ville ou la quitter ! C'est tout simplement l'enfer ! Les routes là-bas sont tout simplement XXL ! Petit aperçu de l'Interstate pour quitter Los Angeles...

DSC08985

Pas moins de 5 voies de chaque côté sachant qu'on peut être doublé par la droite ou la gauche ! Il faut s'habituer, être vigilant surtout ! Etat des routes pas toujours terrible... mais circulation toujours fluide car plus simple que chez nous (pas de priorité à droite par exemple, le 1er arrivé est le 1er servi ! Celui qui s'engage sur l'autoroute est prioritaire... Pas de rond-points qui coûtent les yeux de la tête aux contribuables ni de ralentisseurs ou dos d'ânes !!! Les bosses sont naturelles sur leurs routes (!) et les Américains sont aussi plus civilisés que nous latins de Français !!!!

jour 3d

et puis ça y est, enfin on y est.... sur la mythique route 66 !

 

Homer_simpson

Un peu d'histoire : La Route 66 (officiellement US Route 66) était une route américaine qui joignait Chicago (Illinois) à Santa Monica (Californie), entre les années 1926 et 1985 aux Etats-Unis.

Sa longueur a beaucoup varié au gré des années et des remaniements de son tracé, notamment à partir de 1937, où la Route 66 a cessé de desservir la ville de Santa Fé au Nouveau-Mexique. La longueur communément admise est celle postérieure à ce remaniement, soit environ 2 280 miles (3 670 km)1. La Route 66 traverse trois fuseaux horaires et 8 Etats (d'est en ouest : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona, Californie et Tulsa). Son point central se trouve dans la petite ville d'Adrian, dans le Texas. Elle fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique. Les Américains la surnommentThe Mother Road ou Main Street USA.

Elle a gagné ses lettres de noblesse grâce notamment à Chuck Berry, qui lui a consacré une chanson. Pendant la Grande Dépression des années 1930, c'est par la Route 66 que les fermiers à la recherche d'un emploi migrèrent vers la Californie.

La Route 66 a été officiellement déclassée le 27 juin 1985. Si elle n'a plus d'existence « officielle », elle conserve un caractère mythique et est sans doute la plus connue des routes américaines. Le 13 octobre 1984, la ville de Williams, en Arizona, est la dernière de la Route 66 à être contournée. Il est maintenant possible de rejoindre Los Angeles depuis Chicago sans quitter les Interstates, en à peine plus de trente heures...
Peu à peu la Route 66 est oubliée : les panneaux sont progressivement retirés, la Route n'est plus entretenue ; par endroits, elle disparaît littéralement.

Le 18 février 1987, Angel Delgadillo, qui refuse de regarder mourir la Route, crée la Arizona Route 66 Association, dans le but de sauvegarder ce monument qu'est devenue la Route au fil des décennies.

Quelques mois plus tard, l'état d'Arizona accorde au tronçon Selgiman - Kingman la désignation officielle de Historic Route 66.
Peu à peu, l'intégralité de l'itinéraire d'Arizona obtient la même dénomination, puis c'est au tour des sept autres états traversés, qui créent eux aussi des associations similaires.

Aujourd'hui le gouvernement a officiellement reconnu la légitimité de la sauvegarde de la Route, tant elle a joué un rôle fondamental dans l'Histoire des Etats-Unis.

DSC09078

Petit clin d'oeil à ma fille Emma et à Mister Hollande qui apparemment s'est reconverti dans le burger ! Pourquoi pas, y a pas de sot métier !

jour 3e

Cliquer sur l'image ci-dessus pour entendre la musique

America - A horse with no name

DSC09067ww

jour3f

Le train de marchandises qui nous suit le long de la route 66 est interminable, des kilomètres de containers sur rail... Petit arrêt photos à un endroit plein de charme avec un magasin d"Antiques", sorte de boutique/broc'/bric à brac, une vraie caverne d'Ali Baba avec une dame charmante qui nous a emballé nos paquets avec un ruban de tissu à fleurs façon "La petite maison dans la prairie" et nous a offert une bouteille d'eau à chacun, l'accueil à l'américaine.. J'aurais pu y rester la journée tellement il y avait de choses... une vieille plaque d'immatriculation, une plaque décorative, un petit drapeau, une maison à oiseaux esprit primitive folkart (pour les fans de décoration qui connaissent !) aux couleurs du drapeau américain, voilà avec quoi je suis repartie de là... 

Montages1

jour3g

Cliquer sur l'image ci-dessus pour entendre la musique

Canned heat - On the road again

DSC09142w

On arrive en fin de journée à Barstow, notre étape du soir, ville à rallonge traversée encore par une route extra-large, sans charme réel mais on est fatigués et il y a une piscine dans l'hôtel (Le Sleep in), on en profite, repos bien mérité ! Et on profite également des lueurs revigorantes du soleil couchant sur la ville...

jour3h

Cliquer sur l'image ci-dessus pour entendre la musique

Joan Osborne - One of us

DSC09150w

Chacun part manger à droite à gauche... On finit avec plusieurs autres couples du groupe : Luigi et Chrystèle, Roland et Anne et Marie et Pascal au Rosita's, un restaurant mexicain traditionnel énorme de par sa taille !!! Dommage, je ne l'ai pas pris en photos de l'intérieur. et pourtant ça en valait le détour !.. exception faite du boudoir rose qui précèdait les toilettes des filles et qui méritait quand même une photo et même deux !

jour3i

Cliquer sur l'image ci-dessus pour entendre la musique

Willy Deville - Hey Joe

 

Demain sera encore une grande journée : on continue la route 66 direction Williams en passant par le désert de Mojave.

Homer_simpson

Le désert des Mojaves ou de Mojave est une grande étendue désertique d'environ 40 000 km². Il est situé dans l'ouest au sud de la Californie essentiellement, mais il déborde sur les États voisins du Nevada et de l'Arizona. Ce désert appartient au même ensemble géologique que le Grand Bassin ou que le désert de Sonora, et son nom est emprunté à un peuple amérindien, les Mohaves. C'est un désert d'abri, bordé par les montagnes Tehachapi, San Gabriel et San Bernadino.